Actualités

Accueil » Actualités » Santé et bien-être » Santé : au golf, méfiez-vous des tiques et de la maladie de Lyme

Santé : au golf, méfiez-vous des tiques et de la maladie de Lyme

11 mars 2018
Jacques d'A.

LYME-201803Annie OKRZESIK  était golfeuse, plutôt bonne golfeuse même,  d’index 18. C’était avant.  Avant que, piquée par une tique au golf de Montchanin en 2000, on ne découvre, dix ans après, dix ans trop tard,  qu’elle était victime de la maladie de Lyme.

Aujourd’hui Annie est reconnue handicapée à 80 % et a été mise en invalidité totale et définitive. Elle est victime de vertiges et tremblements internes handicapants, ses mains ne tiennent plus, le cerveau a été atteint…

Annie est responsable Bourgogne de l’association France-Lyme et souhaite prévenir tous les golfeurs des risques encourus pour une simple petite piqûre de tique, ce parasite, qui, avec le retour du printemps, va refaire son apparition dans la nature.

Vous trouverez sur le site de Francelyme (cliquer ici) de nombreuses informations sur cette terrible maladie qui peut affecter n’importe quel promeneur.

Voici déjà quelques conseils de prévention:

En France, la maladie de Lyme est transmise par la piqûre d’une tique. Cette maladie est présente sur tout le territoire national, certaines zones étant fortement touchées. Selon l’INVS, les études actuelles ne permettent pas de connaître précisément l’incidence de la maladie sur la population française.

Les tiques se mettent à l’affût de manière à flairer le passage d’un homme ou d’un animal à sang chaud. Elles sont présentes là où il y a des bois et une végétation basse (hautes herbes, fougères, buissons…). Il est donc possible d’être mordu par une tique en se promenant ou en jouant dans des forêts, des prairies, des espaces verts urbains… La tique aime tout lieu présentant chaleur et humidité. Sa morsure peut passer inaperçue, puisque sans douleur.

Les infections s’observent tout au long de l’année mais surtout de mai à octobre, en fonction des conditions climatiques.

Que faire pour éviter d’être infecté par une tique ?

• Porter des vêtements clairs, couvrant si possible la totalité de votre corps. N’hésitez pas à rentrer votre pantalon dans vos chaussettes et à porter des chaussures fermées.

• Enduire les parties non couvertes de la peau d’un produit répulsif contre les insectes (contenant par exemple du DEET ou de la Permethrine)

• En balade, rester sur les sentiers en prenant soin d’éviter les endroits susceptibles d’être habités par les tiques

• Après toute exposition, contrôler minutieusement l’ensemble du corps pour vérifier qu’aucune tique n’y soit fixée (attention aux zones sensibles, telles les paupières, derrière les oreilles, cuir chevelu… Il faut quelquefois procéder à un contrôle tactile, les larves et nymphes étant difficiles à voir)

• Examiner régulièrement vos animaux de compagnie, et éviter de dormir avec

• Tondre les pelouses régulièrement et se débarrasser des déchets végétaux permet de limiter la prolifération des tiques.

 Que faire en cas de piqûre ?

Pas de panique, toutes les tiques ne sont pas vectrices de maladies.

Éliminez la ou les tiques le plus rapidement possible, en suivant cette méthode :

1 Saisir la tête de la tique à l’aide d’une pince à épiler ou d’un tire-tique (disponible en pharmacie)

2 Extraire la tique au plus près de la peau en la tournant légèrement, de manière à ne pas laisser la tête et le rostre dans et/ou sous la peau

3 Désinfecter convenablement la plaie à l’alcool, passer également la pince à l’alcool et se laver correctement les mains

4 Ne pas appliquer de produit sur la tique (alcool, éther, huile…), il risque de faire régurgiter la tique et augmente le risque d’infection.

1 commentaire. nouveau

annie okrzesik
22 mars 2018 10 h 46 min

merci pour cette publication ; le tire tique s’avère indispensable car la pince à épiler risque de toucher le corps de la tique mais si on a pas de tire tique on va devoir l’utiliser ; mettre la tique dans du scotch , ce qui va la tuer car elle respire par la peau .
il existe une application indispensable pour déclarer les piqûres de tiques , sur internet et smartphone :
http://www.inra.fr/Grand-public/Economie-et-societe/Tous-les-magazines/Reportage-CiTIQUE
on peut y voir les résultats quand on envoie la tique :
https://www.citique.fr/chiffres-de-citique-septembre-octobre-2017/

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*